Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Orchestre symphorganique

689 2

[Cellul'z] publié le 20/01/2014 à 00h00

Quelques détails sur les avancées du développement de Cellul'z depuis la reprise. C'est plutôt encourageant que ça avance à bon rythme sur plusieurs plans, mais je ne fais pas l'erreur de la précipitation.

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Bonsoir bonsoir,

Le développement de Cellul'z se poursuit, lentement mais sûrement comme toujours. Mais ça a le mérite de bien avancer je pense. Le site s'étoffe de jour en jour, petit à petit et ça fait plaisir à voir. Enfin.. ça me fait plaisir puisque malheureusement, vous ne voyez encore pas grand chose. Je commence à en être vraiment désolé ; je n'aurais pas hésité à l'époque, malgré les choses perfectibles, mais ouvrir le site me prendrait beaucoup de temps.

Je détaille tout ça dans la suite de ce billet, je vous souhaite une bonne lecture :) !

Organes


Comme dit dans le précédent billet, j'ai décidé de me consacré aux organes durant cette session de développement. Comment je m'en sors ? Pas trop mal. Avant de poursuivre, je préfère vous montrer d'ores et déjà la gueule du panneau de gestion à l'heure actuelle :


fig.1 le panneau de gestion, onglet « organes » - cliquez pour agrandir

Ça a changé n'est-ce pas ? Je ne retrouve pas de screenshots de l'ancienne version dans mes archives1 pour comparer, ça aurait mieux souligné le contraste.
Les organes déjà implantés dans Cellul'z sont désormais tous affichés sous forme de blocs bien plus jolis que l'ancien tableau immonde, et comme promis, il est possible d'utiliser les fonctions de ceux-ci de manière dynamique grâce à l'utilisation d'Ajax. C'est beau, c'est fonctionnel... Il ne me reste plus qu'à arranger le bloc du cerveau qui demeure quelque peu vide.
J'ai également décidé de réserver dès à présent l'espace qui sera dédié aux autres organes, même si je reste un peu indécis sur le fonctionnement de certains... J'avais prévu il y a longtemps d'implanter le cœur, mais ce sera sans doute le pancréas qui rejoindra la liste avant les autres. On en reparlera. En tout cas, ça vous permet de visualiser un peu plus encore ce que ça peut donner.

Ce travail d'apparence n'a en apparence pas2 nécessité de travail technique. Détrompez-vous, au-delà du simple fonctionnement dynamique des organes, il a fallu que je nettoie complètement le fonctionnement du cerveau, il y avait de la crasse entre ses neurones... Le système d'améliorations offertes par le cerveau -notamment pouvoir créer d'autres organes- est désormais plus stable et plus facilement accessible, côté développement. Cela étant encore dû à mon inexpérience dans certains aspects du développement... Aujourd'hui, ça va mieux.
Pour les poumons, pareil, il a fallu racler les bronches. Le foie avait déjà été pas mal épuré précédemment.

Enfin, j'avais promis de trouver quelque chose pour faire faire quelque chose de plus aux organes, à la manière de l'Arène ARN. À vrai dire, je cherche une véritable idée -que je sache réaliser- depuis l'été dernier et rien de concret ne m'est venu pour l'instant.
Finalement, c'est pour le cerveau que m'est venue l'idée de faire un espèce de Memory, mini-jeu simple à développer3 et dont le chronométrage permet une fois de plus d'opposer les joueurs en fonction des temps réalisés. Ce n'est pas grand chose, mais ça a au moins l'avantage de faire travailler des facultés chez le joueur propre à l'organe en question... De plus, je ne souhaite pas proposer un Memory si simple que ça, mais évidemment quelque chose en rapport avec le thème de Cellul'z : associer entre elles deux images de lapin, c'est simple ; associer entre elles deux représentations d'isomère du glucose, ça l'est moins, visuellement parlant. J'ai envie d'essayer de créer de genre de chose, ça peut être plus sympa que ça en a l'air.
Pour l'heure, je n'ai pas codé grand chose :


fig.2 le Mémorone - cliquez pour agrandir

J'ai appelé ça « Mémorone », à la va-vite, mélange de mémoire et neurone. Ce sera peut-être changé, mais ça commence à me plaire... J'ai tout organisé côté base de données, mais je n'ai codé que la première interface -ce pourquoi je ne vous montre que cela. Le Mémorone s'inscrit donc dans cet objectif de se faire affronter les joueurs et d'occuper un peu plus tous les possesseurs de cerveau -car en effet, ce mini-jeu risque de leur être réservé.
Work in progress donc...

Autour de Cellul'z : tutoriels et administration


En périphérie du travail accompli pour les organes, je continue d'améliorer Cellul'z en lui-même et d'ajouter les petits détails qui font la différence. Surtout lorsque ça concerne quelques points de sécurité fondamentaux... J'ai également décidé de rajouter une fonction d'historique, afin d'archiver à nouveau les actions réalisées sur le site. Il y en avait une présente sur les précédentes versions, que j'ai d'abord retirée car peu fonctionnelle et lourde à utiliser ; puis je l'ai rajoutée en utilisant un modèle simple et facile d'emploi, en me basant sur le script qui me permet de vérifier la réalisation des missions. Il faut juste que je la déploie sur l'ensemble du site, au fur et à mesure.

Je devais également définir mes prochains objectifs de développement. Les priorités qui s'offrent à moi maintenant sont de deux types : Cellul'z manque cruellement de tutoriels et il y a des panneaux d'administration qui se font réellement nécessaires.

Il est devenu impossible de commencer à jouer sans avoir des explications minimales sur les outils à disposition du joueur, tant le jeu s'est étoffé. C'était déjà le cas avant, aujourd'hui ça doit être tout bonnement affreux. J'ai conscience que cet aspect est manquant ; et il serait risqué d'ouvrir le jeu au public sans avoir mis ces informations à disposition. Il va falloir que je prenne le temps de faire ça. J'ai commencé.

De mon côté, il devient pas mal compliqué de passer par la base de données pour corriger quelques valeurs paramétrables, ou pour gérer les membres, les cellules, les organes, les jeux, de voir les chiffres, etc. Il y en avait déjà quelques uns, mais il manque encore tout un lot de panneaux d'administration dont je commence à ne plus pouvoir me passer. Peut-être pas à titre fonctionnel dans l'immédiat, mais au moins pour me permettre de consulter les données sans passer par la base de données directement. Ce serait pratique. J'ai commencé.

Conclusion


Comme vous l'avez compris, Cellul'z se développe sur plusieurs fronts en même temps. Les résultats mettront donc un peu de temps avant de se concrétiser, mais ils seront là et dès qu'ils seront là, Cellul'z prendra une fois encore une dimension supplémentaire. Brique par brique, le projet se bâtit.
Tout ceci reste encourageant. Je suis d'autant plus satisfait qu'à cause de mes études, il m'est impossible de progresser ni même de coder pendant plusieurs mois consécutifs, et il est facile de perdre la méthode, le fil de ce qu'on fait, ou même l'envie de poursuivre. Apparemment, il n'en est rien, je continue4.

Il se fait tard à l'heure à laquelle j'écris ces lignes -et il faut encore que j'ajoute les images dans l'article. J'espère que vous êtes satisfaits de ces nouvelles.
Merci de votre lecture.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain billet, avant la fin du mois.
Ciao !

1. J'ai un paquet de screenshots de Cellul'z, je les regarde parfois en prenant à la fois un air nostalgique et dégoûté :p !
2. Figure de style.
3. La deuxième chose que j'ai développée en Javascript était un Memory.
4. Enfin plus pour longtemps, c'est ma dernière semaine de vacances, semaine durant laquelle je vais recevoir mes résultats du premier semestre...
+ devblog : j'ai modifié la page Projet du devblog, afin de mieux mettre en avant mes deux créations majeures, à savoir Cellul'z évidemment, et InstantEtymo auquel je tiens beaucoup.
+ instantetymo : j'ai écrit un article sur InstantEtymo, je vous invite à le lire également :) !

Autres articles dans la même catégorie :
Orchestre symphorganique (20/01/2014)
Période de développement, session hiver 2014 (12/01/2014)
L'Amino-Loto (13/06/2013)

Commentaires

elfabixx
20/01/14, 12h36

Well, ça m'a l'air bien tout ça. Visiblement, tu as changé de répertoire, dommage je serais bien allé voir de moi-même ces tant attendus changements. T'en es où de la todo-list qu'on avait esquissée ensemble cet été (enfin je crois) ?
J'ai bien quelques [idées/remarques/suggestions|pick one !] qui me passent par la tête, m'enfin bon... quand tu te seras décidé à bien vouloir me parler, tu feras signe. \`A moins que je ne t'aie fait quelque chose, mais je ne vois vraiment pas quoi.

PS : Tiens, c'est un fait du hasard, ou bien j'ai atteint la fin des anti-spams existants ? Je retombe sur des textes que j'ai déjà rencontrés, depuis quelques temps.

Flavio46
20/01/14, 12h53

Je suis toujours cette liste (qui date même de l'hiver dernier il me semble !) quand je ne sais plus quoi faire, j'efface toujours au fur et à mesure -elle se vide !-, même si je me laisse parfois emporter par des idées un peu plus prenantes (l'Arène ARN cet été, qui n'avait pas été prévue). Mais là, j'en arrive quand même à tout ce qui est un peu plus secondaire mais tout de même fondamental, dont les panneaux d'administration et les tutos.
Le reste est vraiment.. complètement à côté quoi, ce n'est pas important du tout ; c'est plutôt ce que je réalise parfois en parallèle de plus grands axes (exemple de l'historique ici). Je citerais par exemple la rédaction de missions : oui ok, ça semble évident que c'est à poursuivre...

Si tu as des idées supplémentaires, je te propose de m'envoyer tout par mail, c'est encore ce qu'il y a de plus simple.

Pour les captchas, j'ai aussi eu cette impression récemment. Ce n'est pas vraiment du hasard, c'est surtout dû à la fonction rand() et dérivées de PHP : elle ne fait jamais du vrai hasard, elle le simule.. donc à plusieurs reprises, on retombe rapidement sur les mêmes chaînes (d'autant plus que la plage de caractères est limitée). J'avais remarqué ça lors de la génération des premiers ARN, c'était assez dommage !

Pseudo :
Recopier « aipsou » à l'envers :