Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Week-end avant le concours blanc, à un mois de la fin

501 0

[PACES] publié le 20/04/2014 à 23h20
Vulnerant omnes, ultima necat.

Le dernier compte-à-rebours est lancé, me voilà à un mois des dernières épreuves de PACES. Parfum de fin, faim de fin.. enfin la fin !

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Bonsoir à tous !

Billet rapidos, que j'aurais voulu écrire plus tôt dans la journée -hier même- mais j'ai été tout naturellement occupé par le travail et ça m'est sorti de la tête. Ce n'est pas une mauvaise chose remarquez, mais j'ai quand même envie d'écrire un article.



Nous voilà désormais à un mois du concours, le 19 Mai prochain ! Ça y est, c'est vraiment la fin là. Nous sommes dimanche, demain lundi de Pâques et dès mardi commence la dernière semaine de cours. Courte semaine, puisqu'en plus de commencer mardi, elle se terminera mercredi avant de laisser place à jeudi et vendredi qui seront occupés par les épreuves blanches. Et oui, ça se précise... Dangereusement même !
Après le concours blanc, nous avons droit à trois semaines continues de révisions totales, qui chevauchent pour partie les vacances scolaires de printemps. C'est finalement mieux que l'année dernière : nous avions trois semaines de révisions mais elles étaient entrecoupées et avaient pour partie lieu avant que certains gros cours n'aient été terminés1.

Dans quel état je suis ? Je vais en m'améliorant. Je l'avais évoqué dans le bilan du mois de Mars, la motivation chute parfois brusquement avant de revenir et s'épuiser de nouveau très rapidement. Mais ces derniers jours, je me sens à nouveau confiant et de manière plus affirmée. Ce n'est évidemment pas le summum mais ça convient ! Ça doit être lié au fait que les cours ne s'accumulent plus et que le rythme s'est enfin ralenti, je me rends mieux compte de ce qu'il me reste à faire et les faiblesses auxquelles je dois palier.
Concrètement, ça va. Je sais qu'il y a des matières que je peux aborder sans stress et je pense qu'elles sont suffisamment nombreuses pour m'autoriser un soupçon d'optimisme. Mais encore une fois, rien n'est vraiment certain2. En tout cas, je vais tout faire pour étendre ce champ de connaissances pendant le temps qu'il me reste avant la grande récolte3.

Concours blanc disais-je, jeudi et vendredi. Deux jours de pur bonheur assez horribles, si on en ressort démonté. Ça peut lourdement impacter sur la qualité des révisions ensuite, en bien comme en mal. Pour l'instant, aucune de mes trois précédentes expériences de concours blanc ne m'a démoralisé et j'espère que cette dernière ne fera pas exception.
Ces deux journées de concours blanc sont en tout cas très denses, plus dense que durant les véritables épreuves qui sont étalées sur trois à quatre jours selon les options. Les épreuves sont plus courtes qu'au premier semestre mais elles sont aussi intenses et plus nombreuses. Heureusement, ce sont aussi de bons moments de rigolade dans cette ambiance de pression, dont la seule échappatoire reste la bonne humeur : entre les erreurs dont on sait rire, l'auto-dérision dont on essaie de faire preuve.. on essaie de se maintenir zen par tous les moyens ! Ça ne sert à rien de se rendre malade4 plus que nécessaire !

Enfin, je dirais pour conclure que ces deux derniers jours d'épreuves seront les derniers dans l'amphithéâtre qui aura accueilli nos petites âmes en peine pendant deux ans. Qui aura été témoin de notre sérieux en première année, de nos cris en seconde -et encore de notre sérieux. Et qui aura surtout supporté mes fesses aux places n°94 et 198, bien centrées face à l'écran. Du 3 Septembre 2012 au 25 Avril 2014, deux premières années en première année.
Est-ce que ça me manquera ? Peut-on être nostalgique de la PACES ? On verra !

Prochain billet après le concours blanc, possiblement à l'occasion du bilan du mois d'Avril, le 1er Mai -fête du Travail, pour changer !-, peut-être avant, ça dépendra du temps dont je disposerai et de mon humeur :) !
Merci de votre lecture et à bientôt !

1. Pour vous plonger plus au cœur de la rédaction de ce billet, sachez que construire ce genre de phrase un peu compliquée niveau concordance des temps à cette heure-ci m'achève dans ma fatigue :p !
2. Désolé de nuancer, mais vous connaissez bien ma tendance à ne jamais trop m'avancer quand je dois parier sur mes capacités.
3. Récolte qui se fait bien entendu à la grosse moissonneuse-bateuse le jour du concours...
4. En études de santé, ce serait un comble quand même.

Autres articles dans la même catégorie :
Finalement, la maïeunnaise a pris (21/06/2014)
Terminé (18/06/2014)
Deuxième année de Première année achevée (24/05/2014)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « ouglib » à l'envers :