Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Bilan du mois de Juin - 2014

561 0

[Bilan] publié le 01/07/2014 à 19h27
« On dit d’un politicien qu’il réussit une belle carrière quand le nombre de ses arrivées ratées est inférieur à celui de ses faux départs. » - Philippe Bouvard

Bilan, après un mois de Juin plein de rebondissements.. et ce n'est sans doute pas terminé !

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Note : j'écris cet article le 29 Juin au soir, pour qu'il soit publié -si ma connexion internet le permet- le 1er Juillet. D'ici à ce que vous lisiez les lignes qui vont suivre, j'aurai donc déjà effectué au moins deux jours de stage -que je vais présenter. J'espère que ce que je décrirai dans ce billet ne sera pas invalidé d'ici là !

Bonjour à tous !

Bilan du mois, que je rédige pas mal en avance sur sa publication, mais je préfère voir large, histoire d'avoir un billet complet et si possible, publié à l'heure. En effet, il y a beaucoup de choses à dire concernant le mois de Juin : le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a été riche en évènements et en annonces. Je vais revenir sur chacune d'elles par ordre chronologique. On parlera notamment des jours écoulés depuis la dernière fois ; je vais être très bref sur ce qui a déjà été raconté.

Vacances

Article lié :
- Bilan du mois de Mai - 2014

Le début du mois de Juin, c'était avant tout le début des vacances, signant la fin de deux ans de PACES. Ah, quelle joie de redécouvrir le concept chéri de grasse matinée, de perdre petit à petit le réflexe de surveiller l'heure pour se remettre à réviser ou d'ouvrir machinalement un cours. Ne rien faire et le faire bien.

Mais cette période de véritable détente n'a pas duré aussi longtemps que je ne l'aurais voulu. Ni même de la meilleure façon : au fur et à mesure que l'annonce des résultats approchait, je devenais de moins en moins productif et mon humeur se faisait de plus en plus changeante.

Mercredi 11 Juin : résultats, premier tours

Article lié :
- Terminé

Le 11 Juin, enfin, le couperêt tombe. Je ne vous refais pas tout le détail, vous le connaissez maintenant. J'ai découvert cette après-midi là que j'avais échoué dans toutes les filières. Du moins, que je n'avais plus de raison d'y croire et qu'il allait falloir penser au plus vite à une autre voie. Ni médecine, ni kiné, ni maïeu.

J'ai d'ailleurs attendu avant d'en parler sur le blog, afin de ne pas livrer seulement les détails de cette gamelle, mais exposer déjà des solutions à ce problème. C'est une question d'image : j'aurais pu vous présenter une image seulement défaitiste et construire le reste sur ce ressenti, ou annoncer rapidement la construction d'un après et partir sur cette base plus optimiste, plus raisonnée, sans doute plus sage.
Je pense ainsi avoir réagi de la meilleure façon possible : je n'ai pas eu de deuil douloureux à faire et je n'ai pas perdu de motivation conséquemment à cet échec, contrairement à ce que l'on craint souvent quand on s'imagine rater deux années en PACES. Je pense l'avoir déjà dit, mais le fait de vivre ces résultats comme une libération et non pas comme une finalité, m'a permis de vivre cet échec comme un soulagement.

Je vous annonce d'ailleurs que mon projet de réorientation est aujourd'hui sur de bons rails puisque, si je le souhaite, je suis admis en L2 de Biologie à la Faculté du Maine. Le dossier que j'ai envoyé a convaincu !

Vendredi 20 Juin : résultats, deuxième tours

Article lié :
- Finalement, la maïeunnaise a pris

Puis finalement, la tête, elle, ne tombe pas. Vendredi 20 Juin, je découvre avec beaucoup de surprise que les lois du hasard ont encore été généreuses avec moi. Je n'y croyais plus, mais j'ai finalement pu être admis à poursuivre des études de maïeutique. Ne jamais crier défaite trop vite...

Je reste encore sous le coup de la surprise, même si je commence à intégrer la nouvelle. Je reste encore étonné d'avoir obtenu cette place alors que tout semblait terminé. Un peu comme lors d'un match de foot où tout semble joué, avant qu'un but à la quatre-vingt onzième minute entraine les prolongations1...

Mardi 24 Juin : réunion d'information


Vous devez en être à peu près là dans l'histoire. J'ai manqué la première réunion d'information le vendredi 20 Juin, dédiée aux futurs étudiants de l'École de Sages-Femmes, mais j'ai pu assister à celle du mardi 24, qui était autrement plus importante. Nous avons tous, que l'on poursuive en médecine, en kiné, en odontologie ou en maïeutique, l'obligation d'effectuer un stage d'initiation aux soins infirmiers. L'objectif principal de cette réunion était donc de choisir le lieu et la période de stage.
Accessoirement, ça fait tout drôle de se rendre à la vraie Faculté de médecine d'Angers, après avoir passé deux ans à s'en dire étudiant, sans jamais avoir assisté à un cours depuis les amphithéâtres angevins. Mais y a pas à dire, ça fait différent de l'amphithéâtre manceaux où j'ai assisté aux cours par retransmission.

Cette journée a été aussi l'occasion pour moi de découvrir l'École de Sages-Femmes, où j'ai été très bien accueilli. J'ai également fait la connaissance de quelques-unes de mes camarades de promo, c'était sympa ! Je ne serai pas le seul mec de ma promo ; je serai accompagné d'un second2, mais je n'ai pas encore eu vraiment le temps de le rencontrer.
À l'École, on m'a également proposé, indépendamment du stage infirmier, de réaliser une matinée à la maternité du CHU d'Angers pour que je puisse découvrir un peu le métier de sage-femme. J'ai accepté !

Jeudi 26 Juin : matinée à la maternité


Ça s'enchaine, ça s'enchaine. Six jours auparavant, je ne savais pas encore que j'allais être admis en maïeutique et me voilà pourtant à la gare du Mans à 6h pour me rendre au CHU d'Angers.

Après avoir enfilé un magnifique pyjama vert type chirurgien, j'ai été pris en charge par un sage-homme3. Hasard des gardes, mais hasard heureux puisque j'ai pu avoir un regard masculin expérimenté sur la profession de sage-femme. Je l'ai donc accompagné dans son service, au fil des chambres de la maternité où les mères sont hospitalisés après leur accouchement. C'était très chouette d'assister à ces courts examens cliniques.. jusqu'au moment où il m'a confié thermomètre, stéthoscope et tensiomètre !!
Oui, au placard la théorie, voici venu le temps de la pratique... Et encore ? Quelle théorie sur la pratique on acquiert en PACES ? Strictement aucune. Ne serait-ce que nommer le matériel de base, on ne l'apprend pas. Découverte totale donc. Mais j'ai pu mesurer quelques constantes4 (tension -je n'y suis arrivé qu'une ou deux fois-, température, pouls) et je dois dire que je ne m'attendais pas à participer ainsi durant cette courte matinée. Vraiment, top.

Stage infirmier


Fort de cette initiation, c'est désormais le stage infirmier choisi à la Faculté de médecine que je dois envisager.
J'ai choisi de réaliser ce stage infirmier au Centre Hospitalier des Sables d'Olonne. Top, non ? Quitte à travailler pendant les vacances, autant que ce soit pas trop loin de la mer. Le stage se déroulera du 30 Juin au 25 Juillet : autrement dit, à l'heure où j'écris, je commence demain ! J'angoisse un peu. Bon, j'y suis allé et le moins qu'on puisse dire, c'est que d'extérieur, l'hôpital est très joli.


À part ça, je ne connais pas encore les détails concernant l'organisation de ce stage, le service où je serai affecté, la durée de mes journées, etc.
Je sais simplement que ce stage n'est pas qu'une simple formalité, puisqu'il entre en compte lors des évaluations pour accéder en troisième année. Et surtout, c'est l'occasion de découvrir le fonctionnement d'un service et d'apprendre les gestes de base, que ce soit, entre autres choses, déplacer un patient ou réaliser une prise de sang par exemple.

Conclusion


Voilà pour ce bilan. J'ai essayé de faire court, même si j'aurais pu mentionner d'autres détails. Mais ce n'est plus l'heure et si j'écris encore, je vais me coucher tard et donc être fatigué demain, pour mon premier jour de stage ! Ce serait quand même à éviter...

Le mois de Juin aura été un de ces mois type plaque tournante. Agité et annonciateur de grands changements à venir.. et donc des mois encore plus importants à venir ! Je vous tiendrai au courant de tout !

1. Petite comparaison footballistique ; c'est la Coupe du monde, je peux me le permettre.
2. Nous devions être trois à l'origine, chose rare, mais le troisième ne s'est pas manifesté et aux dernières nouvelles, personne ne le connait. Donc pour l'instant je compte deux.
3. Je crois que lui-même dit « sage-homme ». Le terme officiel, c'est « maïeuticien », mais je trouve ça inutilement compliqué. Personnellement, je préfère quand même « sage-femme ».
3bis. J'ai également découvert l'appellation « sage-pouffe », que je trouve plutôt comique mais que je ne vais pas utiliser !
4. Appeler « constantes » des valeurs physiologiques en variation permanente, je trouve ça perturbant. Mon passé attaché aux mathématiques me rattrape parfois.


Note : cette note est écrite à l'heure de publication de ce billet, juste pour vous dire que j'ai donc effectué mes deux premières journées de stage -pour l'instant, tout se passe bien. Je vous réserve une série de billets résumés dans les jours à venir pour éclairer un peu ce que j'y découvre. À très vite donc !

Autres articles dans la même catégorie :
Bilan du mois de Septembre - 2016 (01/10/2016)
Bilan du mois de Janvier - 2016 (01/02/2016)
Bilan du mois de Septembre - 2015 (01/10/2015)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « outegr » à l'envers :