Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Bilan du mois de Novembre - 2014

699 0

[Bilan] publié le 01/12/2014 à 22h29
« On doit [...] donner libre carrière à son imagination [...]. On ne saurait l'étouffer ni la chasser sous prétexte qu'elle peut nuire, il ne faut que la régler et lui donner un critérium, ce qui est bien différent. » - Claude Bernard

Le mois de Novembre est terminé et c'est sans doute pour le mieux ! Un bilan un peu long pour résumer les dernières semaines afin que vite, on puisse passer à la suite !

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Bonjour à tous !

Comme d'habitude, soyez les bienvenus sur le blog à l'occasion du bilan mensuel ! Le dernier bilan de l'année 2014 d'ailleurs car, en théorie, le bilan du mois de Décembre doit normalement être publié le 1er Janvier 2015 -mais bien souvent, il n'y a pas d'article durant cette période. Bref, je vais tenter de le rendre suffisamment intéressant !

J'ai pas mal de choses à raconter depuis la dernière fois ; j'ai même hésité à publier un article la semaine dernière pour mieux répartir les choses, mais faute de temps, les choses n'ont pas pu se goupiller ainsi. Tant pis, on va revenir sur les événements de ces quinze derniers jours et on passera aux autres choses ensuite.

Les cours ont bel et bien repris !


Et oui ! Nous avions largement abordé ce sujet dans le billet précédent car après cinq semaines de stage, vacances et travaux pratiques, il était l'heure de retourner en amphi ou en salle de classe, y découvrir de nouvelles notions.
Et je dois dire que les cours de ces derniers jours ont été particulièrement intéressants : nous avons abordé de nouvelles matières telles que la Neurologie ou l'Obstétrique et j'ai trouvé ça top ! De plus, nous avons approfondi les choses dans le domaine de l'Infectiologie en détaillant plusieurs maladies telles que les pneumonies, les angines, les sinusites, ainsi que d'autres pathologies ORL, différentes zoonoses, les méningites le SIDA et autres IST. On est vraiment à des années lumière de ce que l'on voyait en PACES ! Ils sont loin les cours abusivement théoriques ; ça ne fait pas de mal du tout de voir de la clinique et/ou des choses qui seront utiles en pratique. On ressent assez vite l'intérêt d'étudier l'anatomie du bassin et les bases de la présentation d'un bébé dans les voies génitales.. ce qui est loin d'être le cas quand il était nécessaire de potasser le droit communautaire européen et ses différentes institutions !

En résumé, c'est top !.. mais tant de diversité, ça veut aussi dire beaucoup de choses à travailler ! Toujours rester à jour, ne pas flancher !

Tutorat


Le tutorat, c'est terminé pour cette année. Le premier semestre s'achève pour les P1, j'ai réalisé ma dernière correction de colle. Et vu les événements qui se sont déroulés il y a deux semaines de ça, je suis bien content que ça s'arrête.

Lundi 17 Novembre, je décide d'assister à la correction du soir car je n'ai pas eu le temps de préparer la mienne. J'ai pensé que ce serait plus efficace que de le faire approximativement tout seul. Je m'installe donc dans l'amphi, sors le sujet et commence à écouter la correction comme n'importe quel P1. Arrivent les questions d'Histoire de la médecine, matière que j'appréciais, et apprécie toujours beaucoup et particulièrement, une question sur Claude Bernard. Claude Bernard, célèbre scientifique du XIXe siècle, connu pour plusieurs de ses découvertes, et reconnu comme étant l'un des fondateurs de la médecine moderne, grâce à son ouvrage Introduction à la médecine expérimentale, 1865. Livre que j'ai lu, chose rare parmi les P1, parce qu'on nous le mentionne mille fois en première année et parce que j'aime les vieux traités de médecine. La précédente bannière du blog comportait une citation de Claude Bernard d'ailleurs.
Bref, en écoutant la correction, un des items me semble litigieux : ce que j'ai lu dans le bouquin contredirait franchement ce que j'ai entendu. Alors j'interromps la colleuse, comme le ferait n'importe quel P1.

Je demande simplement :
- Vous avez lu Claude Bernard ?
La réponse de la colleuse -que je ne connaissais pas, je précise :
- NON MAIS FLAVIO T'ES PAS EN P1, T'ES PAS EN DEUXIÈME ANNÉE, TU POSES PAS DE QUESTION !

Wow. Deux problèmes : pourquoi ne pourrais-je pas poser une question ? Et je ne suis pas en deuxième année ? Pardon ? Je ne suis pas en deuxième année de médecine ? Autrement dit, je suis plus con que les autres ? C'est ça le message ?

Va, je passe... Mais ça ne m'empêche pas -au contraire, ça m'y a incité- de retrouver les écrits de Claude Bernard au format ebook et d'un simple Ctrl+F, je trouve d'emblée le passage qui appuie mon idée. Je descends l'amphi avec ma tablette, afin d'avertir un colleur, qu'il puisse transmettre à la fin. Sauf que... je me fais harponner par le VP Tutorat de l'association qui, manque de chance, était là ce soir.

Et il n'est pas content :
- NON MAIS T'ES QUI TOI ? T'ES BIZUTH ? C'EST QUOI LE BORDEL QUE TU NOUS FOUS ?
- Hm non, je suis colleur UE7...
- OUAIS BAH COLLEUR TU L'ES PLUS ! C'EST TERMINÉ !
- Oui bon déjà je suis en maïeu, donc je ne dépends pas de toi...
- AH OUAIS BAH SI TU VAS DÉPENDRE DE MOI TU VAS VOIR ! T'AS VU L'IMAGE QUE TU NOUS DONNES ?
Je le laisse s'énerver, si ça lui fait plaisir d'exacerber son complexe mégalomaniaque, je note ma correction et je remonte à ma place.

À peine remonté, je reçois un SMS de la VP Tutorat, côté maïeutique, qui me demande comment se passent les colles. Comme par hasard !
J'explique donc ce qu'il vient de se passer. Dans la foulée, le Chef de Matière vient me trouver en amphithéâtre pour que je lui explique également... Je vois tout le monde, je convainc tout le monde du bien fondé de mon intervention, mais qui n'a pas du tout était reçue comme prévu. Clairement, la colleuse n'aurait pas piqué sa crise d'hystérie pour je ne sais quelle raison sur ma pomme, le problème aurait été résolu d'une manière bien différente.
La correction de colle se termine, et je retourne voir le VP Tutorat pour lui expliquer calmement la situation. J'explique que mon intention n'était pas de nuire ni à la colleuse, ni au groupe de colleurs, ni au tutorat car au contraire, j'avais peut-être une correction de qualité à apporter, parce que j'ai lu Claude Bernard et si j'avais pu en faire profiter tout le monde -plutôt que de corriger ça à la fin, après que tout le monde soit parti-, tout le monde y aurait gagné : tant les P1 qui n'ont pas le temps de lire Claude Bernard, que les autres colleurs en médecine qui, honte sur eux, ne l'ont jamais fait. Le pauvre petit étudiant sage-femme que je suis (drôle de dire ça) en revanche lui, l'a fait.

Il finit par comprendre et décide de passer l'éponge. J'ai sauvé mes fesses de colleur ce soir là.

Je rentre chez moi fatigué et en plus de ça, abattu par la connerie du monde : la morale de cette histoire, c'est quand même que si tu as une correction à apporter, tu te fais virer. On se plaignait en première année que les colles comportent autant d'erreur, voilà qui explique pourquoi.

Je prends même la peine d'envoyer un sacré message via Facebook à la colleuse que j'ai interrompue pour lui présenter mes excuses et que mon intervention n'avait rien d'une attaque personnelle vis-à-vis d'elle ou du tutorat en général.
Mais elle n'a pas décoléré. En réponse, j'ai eu droit à plusieurs messages tous aussi aimables que sa répartie de la veille, dont un fameux passage :

- J'ai du mal à accepter les réflexions d'un mec frustré de ne pas avoir eu médecine.

Encore une fois, wow. Là, on a vraiment touché le fond. Je ne commenterai pas plus la bassesse de cette remarque ; elle transpire suffisamment de bêtise. Je ne sais plus qui disait qu'il ne faut pas attribuer à la méchanceté ce que la stupidité suffit à expliquer, mais j'ai décidé de le penser ainsi...
Voilà les médecins de demain. Irrespectueux, arrogants ; si jeunes et déjà si abîmés...

Je suis heureux d'être étudiant sage-femme. Je n'en ai jamais formulé de regrets, aucune fois. Et je suis d'autant plus heureux de cet état si être étudiant en médecine implique de devenir un sale con ou une sale conne en deux mois de temps. Y a vraiment pas de quoi être frustré d'être passé à côté de ça.

Et la conclusion super comique de cette histoire, c'est que ce lundi soir, je n'ai pas pu préparer ma correction de colle du coup. Donc je l'ai préparée consciencieusement le lendemain matin, à 7h, ce que j'avais voulu éviter. Et je suis repassé devant l'item qui m'avait paru litigieux. En fait, il n'y avait pas de problème. La correction était bonne. Soit la colleuse s'est trompée à l'oral, soit j'ai lu de travers la veille. La correction que je voulais apporter n'était pas fausse pour autant, mais elle n'était pas nécessaire ! Au final, il aurait suffit que la colleuse, au lieu de monter sur ses grands chevaux, écoute ma question, lise le diapo et me cloue le bec devant tout l'amphi d'un mais t'es con ou quoi, c'est ce qui est déjà marqué ! Et ça se serait terminé comme ça !
Ahlalala... Elle était tellement vexée de la possibilité d'avoir tort qu'elle en a oublié qu'elle aurait pu avoir raison ! Quand la fierté vous aveugle.

UE Libre : évaluation !


Bien, passons à autre chose !

Jeudi dernier, c'était l'évaluation finale de l'UE Libre, débutée début Octobre. Je n'ai pas encore eu les résultats, mais je suis plutôt confiant ! J'ai pu répondre aux différents sujets, qui survolaient tout ce qui avait été dit dans les différents cours, dans tous les domaines abordés (histoire de la médecine et de la pharmacie, la chimie, la logique, les maths, la physique...). J'ai surtout vu des gens rendre copie blanche ou presque, donc j'imagine que dans le lot, je ne suis pas le pire !
Je vous dirai ce qu'il en est quand je saurai. Ça a fait bizarre en tout cas de repasser sur ce genre d'exercices : la dernière fois que j'ai réellement été évalué sur de la rédaction, c'était il y a plus de deux ans, pour le bac... On peut le dire, c'est grâce au blog que je sais toujours écrire et très franchement, ça aide beaucoup !

Dans les prochaines semaines, je vais devoir choisir l'UE Libre du second semestre. Et pour cette fois, je vais essayer de prendre la même chose que mon ancien camarade d'amphi en PACES, afin que nous puissions de nouveau avoir cours ensemble. Ce serait super !

Autres


Infos en vrac !

• Ça faisait un moment, mais j'ai enfin publié un article sur InstantEtymo, autour du mot « sarcophage ». Si vous ne l'avez pas encore lu, allez-y ! J'ai d'autres idées de billets pour les prochaines semaines ; il me faut juste le temps de les rédiger. En tout cas, c'est toujours aussi agréable de publier sur ce petit blog. De plus, malgré l'inactivité du blog, le site Le Mot Pour la Frime a toujours la gentillesse de partager les articles. Merci à toi, si tu me lis ! :)
• Les tortues vont toujours bien et grossissent toujours à bon rythme. Elles prennent du poids et de la carapace les cocottes. Pour les transporter le week-end, je suis maintenant obligé de prendre une boîte plus grande. Mais on va leur trouver un bassin plus grand à temps pour qu'elles ne se sentent jamais à l'étroit !
Il est possible que Tizé (la plus verte des deux) soit un mâle, tandis que Chioggià (la noire) serait une femelle : j'ai pu observer la première adopter des comportements de drague envers la seconde. Et elles ont des rythmes de croissance bien différents... Il faudrait que je puisse l'identifier sur d'autres critères pour être formel. Elles n'ont de toute façon pas encore l'âge de se reproduire mais vous imaginez si jamais ça arrive ? Affaire à suivre...
• Nous avons eu nos pulls de promo ! Bien rouge pétant ! :p

À l'attaque du mois de Décembre !


Après un mois de Novembre vanille-chocolat, vacances-cours, voilà.. brr, le mois de Décembre ! Heureusement qu'il y a les vacances, Noël et le Nouvel An, parce que sinon, ce serait un mois franchement triste : il fait froid, on ne voit plus la lumière du jour, l'été est aussi loin que le printemps... Quelle horreur !


Casanova est déjà prêt pour les fêtes, lui !

Mais Décembre est un mois qui s'annonce bien ! Je ne veux pas trop m'avancer mais je le sens bien parti. Comme dit, si je me tiens à jour dans mes cours, il ne devrait pas y avoir de difficultés. Je profiterai des vacances pour réviser -beaucoup- et je devrai être prêt pour les partiels qui se dérouleront en Janvier. On en reparlera en détail ultérieurement, c'est pas l'urgence.
Puis j'ai hâte que 2014 se termine. J'ai l'impression que cette année commence à s’essouffler, il est temps de signer la fin de ce cycle de 365 jours durant lesquels il s'est déjà passé tant de choses, et d'en ouvrir un nouveau.

Enfin, avant tout ça, il faut finir dans de bonnes conditions ! Objectif simple : maintenir le cap et profiter de cette période !

Conclusion


Voilà pour ce bilan !

Vous en excuserez la longueur, mais après avoir hésité, j'ai décidé de ne pas passer sur l'histoire du tutorat. Je suis assez souvent positif sur mon blog mais c'est bien aussi que je puisse y mettre les points sur les i qui manquent. Ça ne change rien au monde mais ça pose la vision que je peux avoir des gens. Des fois les gens ne m'aiment pas et la moindre chose que je puisse faire pour eux, c'est ne pas les aimer non plus. Alors autant le dire ! Je vous conchie, gens de peu d'esprit et de trop d'orgueil !

Pour les autres -héhé, vous j'espère !-, on se retrouve à l'occasion des choses que j'aurais à raconter au cours des jours à venir ! J'en aurai sans doute ! :)
Merci de votre lecture, prenez pas froid, et à bientôt !

Autres articles dans la même catégorie :
Bilan du mois de Septembre - 2016 (01/10/2016)
Bilan du mois de Janvier - 2016 (01/02/2016)
Bilan du mois de Septembre - 2015 (01/10/2015)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « ouludi » à l'envers :