Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

DFGSMa2 : Premiers partiels passés !

761 0

[Maïeutique] publié le 25/01/2015 à 11h39

Entre les partiels et le début d'un nouveau stage, le mois de Janvier n'est pas de tout repos pour les étudiants sages-femmes ! On passe tout ça en revue dans cet article !

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Bonjour à tous chers lecteurs !

Comment allez-vous ? J'ai l'impression que ça fait un moment déjà que je n'ai pas écrit sur le blog. À vrai dire, cette sensation me revient dès que la nécessité de rédiger un article plie sous le poids de toutes les choses que je dois raconter dedans !
En effet, j'ai pas mal de choses à écrire dans cet article, car plus de vingt jours depuis le dernier billet se sont écoulés et comme il l'avait été dit, le mois de Janvier a été bien occupé. Je viens tout juste de terminer la rédaction du prochain article à paraître sur InstantEtymo1 ; j'ai donc déjà échauffé mes muscles digitaux et neurones dédiés à l'écriture.

Au programme de cet article, nous allons principalement devoir revenir sur la semaine de partiels qui vient de s'écouler, mais également dire quelques mots sur le prochain stage que je vais devoir réaliser au CHU à partir de la semaine prochaine ! Hop, on s'y met !

Autres


Faisons original et parlons d'abord de tout ce qui ne concerne pas mes études. Ce sera chronologiquement plus adapté et également plus motivant pour engager l'écriture de cet article.

• Tout d'abord, je tiens à dire que les événements horribles qui se sont déroulés à la rédaction du journal Charlie Hebdo -et ensuite lors des différentes prises d'otages- m'ont beaucoup touché, comme nombre de Français. Je n'y consacrerai pas un mot de plus, ne tenant pas à faire sur ce blog l'étalage de ce que je pense de tout ça, dans quelque sens que ce soit, sinon dire simplement qu'on vit dans un monde de fous. En outre, j'ai publié un court article sur InstantEtymo pour reprendre l'expression Je suis Charlie, en guise d'hommage.


• J'avais annoncé dans le précédent billet que je passerai trois jours à Disneyland. Chose faite, notamment le jour de la grande manifestation organisée à la suite des attaques terroristes. À cause de -je n'oserais pas dire grâce à- ces événements, le parc a été pas mal déserté. Du coup, on a pu largement en profiter ! On a enchaîné la plupart des attractions, sans faire de queue plus que quelques minutes. Impensable ! Par habitude, on savait qu'en semaine il y avait peu de monde, mais c'était au-delà de nos espérances. Trois jours de pur fun et pour se changer les idées, difficile de faire plus efficace !


J'ai perdu le compte du nombre de fois où nous avons fait telle ou telle attraction ! On a tout fait trop de fois !

• Enfin, début Janvier, j'étais sans mes tortues, livrées aux soins hasardeux de ma famille2. J'ai le plaisir de vous annoncer qu'elles sont toujours en vie et se portent à merveille ! Elles profitent de leur bel aquarium qui est désormais dans mon studio à Angers, bien entretenu et bien décoré. De plus, ayant acheté un distributeur automatique de nourriture pour pouvoir partir sereinement à Disneyland, elles peuvent désormais rester à l'appartement sans que j'aie à les emmener avec moi le week-end. De toute façon, ça devenait de plus en plus compliqué : c'est qu'elle ne cessent de grossir, les mémères3. Leur éclairage UV est quant à lui géré par une prise programmable. Formidable, n'est-ce pas ?


Je vous laisse comparer leur taille avec les photos publiées dans les articles précédents...

• Je suis à présent plusieurs fois maître de la Ligue Hoenn dans Pokémon Saphir Alpha, je me sens bien plus épanoui dans ma vie. Je remercie mon équipe qui m'a accompagné au cours de ce périple. La chasse aux Pokémon légendaires a commencé.


Je me lance également dans une aventure nostalgie sur Pokémon Version Jaune sortie en 2000 sur GameBoy Color, mais mon Pikachu ne m'aime pas. Tristesse.

Donjon des sages-femmes : Boss de niveau 1, Premières Épreuves du Deuxième Année


Lundi 19 Janvier, il est 9h, la première épreuve commence. Et tous les jours, le rituel sera répété. Anatomie/Pathologie des systèmes d'abord, Néphrologie ensuite, puis Infectiologie suivie de l'Obstétrique, la Pédiatrie et la Santé Publique. Festival.

Ça fait longtemps que nous n'avons pas eu à faire à des épreuves rédigées. Des questions ouvertes. Des réponses qu'il faut argumenter. Les QCMs, c'était vicieux, mais ça limitait le risque de dire des bêtises ; la bêtise se limitait à celle qui était contenue dans les items. C'est une autre histoire dans les questions rédigées ; on peut facilement se laisser emporter, ou au contraire, se retrouver coincé faute de choses à écrire.
Bon en réalité, je n'ai pas le sentiment d'avoir eu trop de difficultés. Ça se limite simplement à des hésitations du genre j'aurais dû dire ça, je n'aurais peut-être pas dû dire ça.. mais ça ne change pas grand chose au schmilblick, n'ayant pas connaissance de l'appréciation qu'auront les différents évaluateurs. Certains diront qu'il vaut mieux trop écrire que pas assez, d'autres prôneront la modération. Fidèle à la pensée helléniste, je dis ni trop, ni trop peu et dans l'ensemble, ça doit s'y tenir. L'important, c'est que l'essentiel y soit, en espérant qu'il y est bel et bien.


Avec des notes comme celles-ci, je pense que j'ai déjà bien saisi l'objet du métier de sage-femme.

Aucune épreuve ne m'a vraiment posé problème. Peut-être la Néphrologie ; j'ai eu du mal mais j'ai réussi à m'en sortir par succession de révélations sur ce que j'avais retenu du cours. J'ai eu de la chance ce jour-là. Pour le reste, ça a été. Assez souvent d'ailleurs, les sujets étaient ceux que j'espérais, ou ceux auxquels je m'attendais. Ça a quand même bien aidé !

Les résultats nous seront normalement annoncés le mois prochain. Nous n'avons pas de date précise. Sans doute à la fin du mois prochain, mais j'espère qu'on n'aura pas à attendre jusqu'au mois de Mars pour les avoir...

De toute façon, d''ici là, y a un nouveau stage pour nous occuper ! Et il s'annonce particulièrement prenant !

Stage en Médecine Interne : comme un air des Sables d'Olonnes...


Sur invitation du cadre du service, j'ai pu visiter lundi 19, après mes premières épreuves, l'étage dans lequel je m'apprête à effectuer mon stage hivernal. Après les suites de couches en Octobre, je me retrouve cette fois-ci bien loin de la maternité. Loin des bébés. Loin de la naissance. J'ai même eu le sentiment de me rapprocher de la mort, plus qu'autre chose.

Le bâtiment en lui-même semble un peu sinistre. Les couloirs ne m'ont pas semblé particulièrement accueillants. L'édifice abrite également les services de maladies infectieuses et tropicales : si jamais un patient atteint d'Ebola vient à se pointer, c'est par les médecins de ce service qu'il sera reçu ! Mais on y trouve également un service d'Addictologie, qui reçoit principalement des alcooliques ou des drogués.

Pour ma part, je ne savais pas du tout quel type de patients j'allais rencontrer dans le service dans lequel je suis affecté. « Principalement les insuffisants. Hépatiques, rénaux, cardiaques... Des cancers aussi, on fait du palliatif » le cadre m'a-t-il ainsi indiqué, « bref, une population âgée ». Voilà qui me rappellera sans doute certains aspects du stage infirmier que j'ai effectué l'été dernier -ça fait déjà six mois !-, dans le service de Gastro-entérologie de l'hôpital des Sables d'Olonnes. J'en avais rencontré pas mal des patients dans une situation difficile, en fin de vie.
J'ai pu confirmer ce sentiment au cours de la visite : dans le service, toutes les portes des chambres sont ouvertes. Ce n'est peut-être qu'une idée, mais pour moi, une porte entre-ouverte signifie que le patient doit être surveillé tout particulièrement : on sait que quelque chose va arriver et on veut savoir quand ça va arriver. C'est comme ça que je l’interprète car entre nous, je doute que ce soit pour aérer les chambres, surtout en plein hiver.

Vraie ou pas, cette idée n'en demeure pas moins vraisemblable. Et dans tous les cas, ça promet de sacrées histoires... Je vous dirai quelques mots de ce qui pourra être raconté, puisque je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles !

Conclusion


Je pense avoir dit le principal concernant ce mois de Janvier ! Non pas qu'il s'agisse là d'un bilan, mais dimanche 1er Février, je serai en stage4, et je n'aurai sans doute pas grand chose d'autre à dire, qui ne concerne pas le stage lui-même. On fera sans doute sauter ce bilan du mois de Janvier du coup. Oui, je sais, ça va être dur de surmonter l'absence d'un article pourtant si essentiel. Courage, nous aurons tous besoin.

Mais rassurez-vous, on se retrouve donc pour le prochain, à venir très prochainement !
D'ici là, portez-vous bien et n'attrapez-pas froid !

1. Sans doute pour début Février.
2. Ils s'en sont sortis mais d'après ce qu'ils m'ont dit, ils ne semblent pas pressés d'avoir à recommencer !
3. Puis depuis la fois qu'un abruti de contrôleur SNCF m'a fait une réflexion, je suis réticent à l'idée de les emmener. Avant, un animal contenu dans un bagage n'était pas soumis au paiement d'un supplément ; ce n'est plus le cas. Pas envie de recevoir une amende, mais hors de question de payer un supplément qui n'existait même pas y a trois mois pour les tortues ; les tarifs de la SNCF sont déjà suffisamment abusifs -d'autant plus depuis la hausse de cette année. De plus, la tarification pour les animaux telle qu'elle est exposée sur le site de la SNCF n'est pas homogène : selon la page visitée, un coup c'est 6€ de plus, un coup 7€... En gros, c'est au pif, juste dans le but de nous enc-olé ! de quelques euros le plus possible. A-bru-tis vous dis-je.
4. À prendre au sens propre ; j'ai des jours de stage le week-end et des jours de repos en pleine semaine. Ça ne va pas faciliter la publication d'articles récapitulatifs de fin de semaine, mais on s'en accommodera !

Autres articles dans la même catégorie :
M2 : déjà trois stages réalisés ! (31/12/2018)
Rentrée en M2 ! (16/09/2018)
M1 : plein de stages très intéressants (04/02/2018)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « ehople » à l'envers :