Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Que pensez-vous des hommes sages-femmes ? #2

2047 0

[Maïeutique] publié le 07/02/2016 à 12h49
« Mon art devrait sans doute être interdit aux hommes ;
Mais on est sans pudeur dans le siècle où nous sommes :
À qui n'a plus de mœurs, tout paraît innocent ;
Pour qui ne rougit plus, il n'est rien d'indécent.
» - Jean-François Sacombe, La Luciniade (1792)

Une nouvelle fois, je suis allé chercher sur Twitter la réaction qu'ont les gens en voyant un homme sage-femme à l'hôpital ou même à la télévision. Et bien c'est assez fleuri !

Ciao tout le monde !

Je vous propose aujourd'hui une deuxième compilation de tweets concernant les hommes sages-femmes. C'est un sujet qui engendre vraiment beaucoup de réactions, que ce soit après un épisode de Baby-Boom, Tellement Vrai ou même une émission de The Voice... Sage-femme est un métier très télégénique ! Mais toute cette exposition se fait au prix des critiques ou des reproches dès lors que ce que l'on voit à la télévision n'est pas conforme à la représentation que l'on a de la sage-femme : ça commence souvent dès que cette sage-femme est un homme.

De nouveau donc, j'ai récupéré les tweets qui se présentaient en recherchant sage-femme et mec et je les ai classés en catégories, en fonction du type de commentaire qui est fait... Il y en a de très positifs, c'est vrai. Quelques-uns. Mais beaucoup sont finalement très hostiles ou agressifs.

Je vous laisse lire et vous faire votre propre idée, on en reparle après !

→ Retrouvez également le premier article sur le même thème ici :
Que pensez-vous des hommes sages-femmes ? #1

Tâtons le terrain...


Commençons cet article par un fourre-tout des tweets de type un mec sage-femme, ça me pose un problème, mais je ne sais pas dire pourquoi.

Honte sur nous autres. Surtout pour les infirmiers militaires qui sauvent des vies.
Au moment où il devient temps d'avoir un boulot ?
Il rentre à la maison le soir, il a les chaussures pleines de sang et de liquide amniotique et surtout, sur les doigts, l'odeur de.. la solution hydro-alcoolique.

Un être à part sans doute...

Imagine un mec dire tiens aujourd'hui je vais voir le garagiste, il part et tombe sur une meuf, ce sera chaud ! :(

Cachez-nous ces corps nus que nous ne saurions voir...


Poursuivons avec les tweets les plus extrêmes... L'homme dans la salle d'accouchement n'est pas une idée qui va de soi pour tout le monde encore aujourd'hui...
Sinon quoi ? Sept ans de malheur ?
Bonjour monsieur, police nationale. On nous a appelé pour nous prévenir que vous seriez sur le point de pratiquer un accouchement. Posez vos armes.
Bon courage !
Oui, évidemment, parce qu'en règle générale, il faut distinguer chez les hommes sages-femmes, ceux qui sont gays de ceux qui ne le sont pas.

L'étudiant sage-femme : une erreur de parcours


Pour éviter qu'un homme ne devienne sage-femme, mieux vaut prévenir que guérir et ainsi, s'en prendre un peu aux étudiants. Les tweets qui suivent étaient destinés à un candidat de l'émission The Voice sur TF1...
Oui, bah obligé. Sinon, on ne peut pas s'inscrire à l'école.

Ah mais bien sûr ! On commençait à se demander, c'est bizarre toutes ces filles partout et les petites poubelles dans les toilettes.
Un instant, je vérifie et je te redis ça...

Tweets très sympathiques


On trouve quand même des tweets plus agréables à l'égard des hommes sages-femmes. Certains sont même carrément touchants ! Alors je vous en fais profiter aussi :


(En fait, il en faut plus pour réussir ses partiels que pour exercer en salles de naissance...)
Best tweet.

Miaou !


Sans transition, l'instant perversion :

Toucher des chouchounes brûle les doigts.
Regarder des nénettes rend aveugle.
En même temps, si les bébés se faisaient par l'oreille, on pourrait peut-être utiliser des cotons-tiges. C'est la faute de la Nature si elle est ainsi faite.

Heureusement, certaines femmes ont quand même la bonne idée de penser qu'on voit un peu plus loin que ça...


Oh, et l'instant gastronomie (qui m'a fait rire !) :
Oui car en plus d'avoir des obligations sexuelles telle que l'homosexualité -s'il n'est pas carrément œnuque-, l'homme sage-femme doit également s'astreindre à des interdits alimentaires : exit les moules, les abricots, les pêches...

On peut être adorable aussi...


De nouveau, une petite dose de tweets mignons pour garder espoir :




... ou pas.


Ah. J'me trouvais plutôt pas mal jusqu'à maintenant. Je me dégraderai peut-être une fois diplômé.
Et l'égalité homme/femme là ?
Tout comme les apprentis cuisiniers sont des petits gourmands ! Chacun ses pêchés capitaux.



D'autres intérêts à devenir sage-femme...


L'idée qu'un homme sage-femme puisse vous accoucher vous dérange ? Pire, l'idée même que votre conjoint soit sage-femme vous dresse les cheveux ? Et ben figurez-vous qu'il y en a au moins une qui sait reconnaître l'un des plus grands intérêts de notre formation !
« Non désolé, je ne ramène pas de travail à la maison. »
Bon, puis on n'y pense pas assez, mais être sage-femme, homme ou femme, ça permet d'influer directement sur l'avenir de toute notre civilisation...


Conclusion


Alors, qu'en dites-vous ?

Je trouvais cela intéressant de rassembler ces différentes opinions. Encore une fois, il y en a des très positives et certaines personnes se montrent très ouvertes à l'idée d'être accompagnées par des hommes sages-femmes. D'autres au contraire, et manifestement plus nombreuses.. auraient tendance à faire peur. Je m'attarderai notamment sur celles reprochant aux sages-femmes de travailler sur le corps féminin : on est au XXIe siècle, l'anatomie n'a plus de mystère pour personne, tout le monde peut vivre une sexualité décomplexée, le nu et les représentations du nu sont partout.. et l'on se fait encore un mythe pudibond malsain de la médecine quand elle regarde le corps de la femme, d'un œil pourtant extrêmement scientifique.

Non mesdames, les mecs ne bandent pas en voyant, touchant ou sentant vos parties génitales, dès lors que ces mecs sont vêtus d'une blouse blanche. En dehors, c'est autre chose. Mais à l'hôpital, on sait oublier nos fantasmes ou nos envies. Que ce soit parce qu'on apprend dans nos cours l'anatomie du corps humain comme un amoncellement de tissus (en gros : comme un tas de viande) ou parce qu'on en voit des dizaines et des dizaines ; qu'importe, dans tous les cas, ça ne fait plus rien à personne de voir quelqu'un de nu à l'hôpital. Et puis franchement.. je ne veux vexer personne, mais qu'on n'oublie pas non plus qu'on parle de femmes enceintes : qui trouve ça follement excitant..? Et même quand on fait un toucher vaginal, on ressort souvent nos doigts avec du sang, du liquide et des lambeaux de membranes marronasses : vous pensez que ça fait envie ?

À ces messieurs, je dirais qu'il doit être extrêmement compliqué de manquer autant de confiance en soi : si vous craignez qu'un homme -dont vous supposez d'ailleurs qu'il est une tapette et donc non menaçant- fasse quoi que ce soit à votre compagne en votre présence, que croyez-vous révéler ? Que vous êtes un gros dur ? Ou que vous ne seriez pas capable de faire face, dans l'hypothèse ou votre femme prendrait plaisir à être touchée par un autre ? Fût-il possible d'en prendre, pendant des contractions douloureuses ou sous anesthésie... Tant de faiblesse fait peine à imaginer...

Enfin, aux deux sexes, il est bon de rappeler que les sages-femmes ne sont pas dupes. Ni hommes, ni femmes. Tout le monde sait comment ça se passe. Si une patiente est enceinte, excusez-moi de le dire, mais c'est qu'à un moment donné, disons neuf ou huit mois auparavant, il s'est passé un moment où la pudeur des corps n'étaient pas votre préoccupation première... Alors inutile de se cacher derrière des faux-semblants de sainte virginité, de faire comme si, à aucun moment, il n'y avait pas eu d'histoire de nénettes, de chouchounes ou de ... !

Je me prépare, dans ma vie professionnelle future, à essuyer des refus de patientes ou de couples d'être suivis par le sage-femme homme que je serai. Admettons : à mon sens c'est une connerie, mais c'est leur droit. Mais d'autres n'oseront peut-être pas exprimer ce refus, mais n'en éprouveront pas moins la même animosité. Dans ces conditions, comment espérer travailler sereinement auprès de ces gens ? C'est ça l'enjeu. Que les conceptions des gens me paraissent arriérées, faussées ou purement connes, à la rigueur en soi je m'en fous. Mais c'est craignos de se dire que potentiellement, dès que je vais entrer dans une salle ou prendre en charge une patiente, la relation risque d'emblée d'être conflictuelle en raison de préjugés de bas étage...

Bref, pour conclure cet article, je m'en remets à la parole évangélique de @JesusOfficiel :
Si Jésus ne juge pas sur Twitter un homme (Moïse, de sucroît !) dans le rôle de sage-femme, qui êtes-vous pour le faire ?
Pour connaître l'avis des anglais sur le sujet, vous pouvez lire l'article suivant !
Que pensez-vous des hommes sages-femmes ? #3


Mots clés : #maïeutique, #sage-femme, #Twitter

Autres articles dans la même catégorie :
M2 : déjà trois stages réalisés ! (31/12/2018)
Rentrée en M2 ! (16/09/2018)
M1 : plein de stages très intéressants (04/02/2018)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « aglios » à l'envers :