Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

M1 : plein de stages très intéressants

554 0

[Maïeutique] publié le 04/02/2018 à 15h46
« Ce qui compte, c'est ce que tu fais de ton métier. » - Un sage-femme

Les semaines se succèdent et ne se ressemblent pas, comme les années qui passent. Une de plus qui s'achève, une autre qui a déjà bien commencé ; un stage qui se termine et un autre qui débute... Et au final, ça me fait pas mal de choses à résumer dans un seul article ! IVG, grossesses à risque, visites à domicile & suites de couches...

Bonjour à tous !

Non ! Le blog n'est pas mort ! Et mon envie d'écrire dessus non plus ! Mais j'ai une nouvelle fois repoussé, et repoussé encore, à plusieurs reprises, la parution d'un nouvel article. Pourtant, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué cette fois, comme vont en témoigner les choses que je tiens à raconter et à archiver par écrit au sein de ce blog. Car si ce blog est pour vous une vitrine sur ce que je fais, il est avant tout un vaste journal intime, et si les chapitres s'écrivent à intervalles irréguliers ces derniers temps, je ne tiens pas à ce qu'il en manque.

C'est pourquoi je vous propose aujourd'hui un vaste résumé de ce qu'il s'est passé depuis la dernière fois, en Novembre, alors que j'achevais deux semaines (plutôt éprouvantes) de stage en Consultations.

On va parler stages, on va parler vacances, on va parler nouvelle année (que je vous souhaite la plus agréable possible, même si ces vœux arrivent tardivement !), on va parler projets. Bref, que de bonnes choses à raconter. En réalité, j'aurais pu écrire deux ou trois articles pour raconter tout cela, mais je ne tiens plus autant à publier aussi ponctuellement qu'auparavant ; je préfère pour le moment le faire quand cela me semble le plus opportun. Cela rend l'exercice moins mécanique ; l'écriture devient moins une obligation.

Voici le sommaire de cet article. Je vous souhaite une bonne lecture !

Centre Flora Tristan : de la Gynécologie & des IVG


J'ai publié le billet précédent la veille de débuter une semaine de stage au Centre Flora Tristan, dont la mission principale est d'accueillir les patientes souhaitant réaliser une IVG lorsque cela est possible, mais aussi des patientes dans le cadre d'un choix ou d'un changement de contraception (pilule, pose de stérilet, implant, autre)...

Et bien j'ai trouvé cela très intéressant !

Je n'en attendais pas grand chose pour être honnête, mais j'ai apprécié ce mode d'exercice. C'est évidemment très différent ; voir des patientes souhaitant interrompre leur grossesse débutante ne requiert pas le même type d'accompagnement et de présence qu'auprès de patientes toutes heureuses d'être dans leur neuvième mois de grossesse... Mais c'est ce décalage qui m'a intéressé, sans me mettre en difficulté pour autant. J'ai pu assister aux consultations médicales précédant la réalisation de l'IVG en elle-même et suivre une poignée de patientes le temps de leur IVG médicamenteuse.

J'ai également pu assister aux consultations gynécologiques et réaliser quelques soins et examens. J'ai surtout enfin compris comment fonctionnait et se lisait une image d'échographie endovaginale...

Enfin, autre expérience sympathique : j'ai eu à donner un cours d'éducation à la sexualité, avec une conseillère conjugale, à des lycéens de Première venus visiter le centre. Je ne m'y attendais pas, mais c'était très marrant à faire et de répondre à leurs questions (tant sur les sujets abordés que sur le fait que j'étais étudiant sage-femme). Enfin... les voir m'a donné un sacré coup de vieux. C'est pas si loin la Première pour moi pourtant... Mais déjà, les années passent...

Ce fut une semaine très agréable et franchement bienvenue en ce mois de Novembre, qui aurait pu être bien plus compliqué moralement. La novembrose, cette mélancolie hivernale qui vous scie en fin d'année... Ça m'a fait un bien fou ce court changement d'environnement. Et surtout : j'ai été très bien accueilli par le personnel du centre, ça a beaucoup aidé. Un grand merci à eux.

Quelques cours, épreuves et réanimation de nouveau-né


Le mois de Novembre s'est achevé par une brève session de cours, marquées principalement par de nouvelles épreuves écrites. Je n'ai que peu de résultats à vous communiquer concernant ces épreuves à ce jour : je sais que j'ai validé la Pédiatrie et la Gynécologie mais sans le détail des notes, et nos copies d'Obstétrique ne sont toujours pas corrigées parait-il, donc je n'ai aucune idée des résultats. Et plus de deux mois après, je ne me souviens même plus sur quoi nous avions été interrogés...

À noter sur cette période : nous avons eu une journée consacrée à la réanimation du nouveau-né. Nous avions eu des cours théoriques sur le sujet en début d'année. Il s'agissait cette fois de passer une première fois en simulation sur une situation donnée. Après un grand rappel exhaustif la matinée, nous sommes passés chacun notre tour l'après-midi, en conditions quasi-réelles, réaliser des gestes de réanimation sur un nouveau-né mécanique, animé et réactif à nos actions. J'appréhendais pas mal, je dois l'avouer... Je craignais surtout que la magie ne prenne pas : comment être sûr qu'on fera tout au mieux quand on sait que le nouveau-né que l'on doit sauver n'est pas vivant ? Et finalement, ça a opéré sans plier : plongé dans la situation, le stress est le même qu'en vrai. J'ai l'impression de m'être décomposé sur le coup, mais il parait que ça ne s'est pas ressenti.. alors j'en suis ressorti plutôt satisfait ! En espérant que cela soit utile en vrai... Enfin, le plus tard et le moins possible !

CH Le Mans : un stage inoubliable en Grossesses à Risque


Après deux ans et demi de stage exclusivement au CHU d'Angers, enfin, enfin mes amis, est venu le temps de sortir et de retourner au CH du Mans, pour trois semaines de stage. L'occasion de mettre entre parenthèses ma petite vie angevine en solitaire.. et de retourner vivre avec mes frères et sœurs (et ma maman qui me lit, salut !). J'attendais ce moment avec impatience. Voir autre chose, faire autrement, avec des gens différents. Étonnamment peut-être, je n'étais pas tant stressé à l'idée de découvrir un nouveau service et de nouvelles équipes : je garde encore un excellent souvenir du stage en suites de couches que j'avais réalisé là-bas, en DFGSMa2 (juin 2014, ça remonte !).

Bon, alors. Autant le dire tout de suite. À ce jour, ce stage en Grossesses à Risque, au Mans, est sans doute le meilleur stage que j'ai eu à réaliser jusque-là. De très loin. C'était tout simplement ha-llu-ci-nant. Vous dire pourquoi en quelques mots : j'ai tout simplement (re)découvert une manière d'exercer bien loin de l'ambiance trop souvent prise de tête à Angers. J'adore le métier de sage-femme, aucun doute là-dessus. Mais le voir exercé par des gens qui aiment ça à fond, ça m'a changé.

J'ai rencontré une super équipe faite de gens qui m'ont accueilli très chaleureusement et m'ont accordé une grande confiance pour ce qui concerne la surveillance des patientes hospitalisées. J'ai vraiment eu une grande autonomie dans ce stage et en même temps, un encadrement vraiment efficace et bienveillant.

Côté soins, j'ai pu prendre en charge plusieurs patientes hospitalisées pour des pathologies pour lesquelles je n'avais jusqu'alors vu que le début de la prise en charge (en consultations ou aux urgences) ou la fin et les suites de celle-ci (en salle d'accouchement ou en suites de couches). C'était très intéressant, non seulement d'un point de vue médical, mais aussi pour les histoires des patientes hospitalisées. Des histoires qui se finissent bien.. d'autres moins. Des histoires jamais évidentes de toute façon, surtout quand on se retrouve enfermé dans une chambre d'hôpital à quelques jours de Noël, dans l'incertitude de ce que la suite réserve. J'ai en tout cas une pensée pour la petite Lola, dont les parents m'ont très gentiment informé de la naissance, quelques jours après la fin de mon stage.. et que j'ai suivie avec attention pendant ces trois semaines, mais parfois bien peiné pour entendre son petit cœur !

Côté pro, encore une fois, une équipe super, avec qui j'ai pris beaucoup de plaisir à travailler -et plaisanter, aussi ! J'ai même eu l'occasion de parler des livres que j'ai réédités, l'Abrégé de l'Art des Accouchements et les Mémoires authentiques d'une sage-femme, ça m'a énormément changé d'avoir des réactions enthousiasmées au sujet de ces projets.

C'était un stage réellement très enrichissant. Et les appréciations qui m'ont été faites (les plus belles et encourageantes que l'on m'ait faites jusque-là) n'ont fait que confirmer mes progrès ces derniers mois et gonfler l'envie que j'ai de terminer ces études et d'exercer ce métier. Je me suis senti à ma place.

Vacances de Noël et nouvelle année


Côté vie quotidienne pendant ce mois de Décembre.. ben c'était plutôt posé ! J'étais de garde deux jours, puis en repos deux jours, puis en garde, etc. C'était millimétré comme rythme. J'ai pu profiter de mes temps de repos pour me détendre... Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un mois de Décembre comme ça, à attendre Noël, sans penser aux partiels et aux révisions. C'est sans doute le dernier dans ce cas-là, mais typiquement, ce n'était pas arrivé depuis la Terminale et c'était franchement chouette.

En cadeaux, j'ai eu des pinces Kocher et des livres d'Obstétrique pour ma bibliothèque, et l'Atlas de Netter à colorier (avec son lot de crayons !). J'en ai de la lecture !

L'année 2017 s'est achevée. Difficile d'en tirer un véritable bilan. J'ai eu des moments moins évidents que d'autres, c'est vrai, et c'était quand même une année de redoublement pour la première moitié, donc on ne peut pas dire que c'était exclusivement positif, mais j'ai beaucoup tiré de cette DFGSMa3² ; en témoignent mes expériences de stage plus que favorables en ce moment.

CHU Angers : Sorties graduées et Suites de couches


Les vacances passées, je suis retourné à Angers et j'ai aussitôt débuté un nouveau stage, en Suites de couches. Je connais bien ce service à force, et j'aime bien.

Mais nouvelle expérience cette année : j'ai accompagné des sages-femmes en sorties graduées. C'est un système mis en place par le CHU pour permettre aux patientes de rentrer plus tôt chez elles, avec l'organisation d'une ou deux visites à domicile les jours suivants pour s'assurer que tout va bien pour la mère et l'enfant. C'était chouette ! Et pourtant, Dieu sait combien je n'aime pas aller chez les gens. Mais finalement, ça s'est bien passé dans l'ensemble, même s'il est assez bizarre de faire des examens gynécos ou pédiatriques dans le salon des gens. Oh, et on s'est fait insulter une fois, avec la sage-femme, dans un quartier un peu limite... C'était assez violent ; c'est heureusement assez rare, mais c'est aussi une des réalités dont on entend parler souvent à la télévision : ces pompiers, ces policiers, ces soignants qui, lors de leurs interventions à domicile, ne sont pas reçus avec les meilleurs égards...

De retour à la Maternité, j'ai pu suivre des patientes tout le long de leur séjour en suites de couches, réaliser la plupart des soins en autonomie, réaliser des prélèvements sanguins aux nouveaux-nés, etc. La routine à présent. Mais je sens vraiment les progrès que je fais au fur et à mesure que je reviens dans ce service ; chaque réflexe et connaissance que j'ai intériorisés me permettent de me concentrer sur de nouveaux aspects, de nouveaux éléments de soins et donc, de faire les choses plus efficacement, avec une compréhension plus grande.

Ce stage s'est donc également bien passé, même si le rythme, plus soutenu (de garde cinq jours par semaine), l'a rendu plus fatigant !

Passage dans Le Monde !


Petit moment amusant de cet article : j'ai été mis en contact par mon école avec une journaliste du Monde, réalisant un article sur les hommes qui se consacraient aux métiers du soin, largement considérés comme féminin aux yeux du public. J'ai donc répondu à quelques questions par téléphone et par mail, et un article a été publié dans le journal du 18 Janvier 2018. Je vous le propose ici, tel qu'il est paru dans le journal, mais vous pouvez le retrouver en ligne en cliquant ici :


Toujours plus de célébrité..!

Autres


En vrac :

• J'ai été amené à réfléchir à mon sujet de mémoire pour l'année prochaine. Après une première séance de discussion avec les enseignantes qui les avait laissées perplexes quant à mon idée, j'ai pu, cette semaine, développer le projet, l'affiner et finalement, il semble mieux accepté. Je souhaiterais travailler sur la barrière de la langue ; à savoir les difficultés rencontrées et les outils utilisés lors des consultations menées avec des patientes non francophones, pour avoir souvent été confronté à ces situations, et parce que les langues m'intéressent. Encore la semaine dernière, sur sept patientes, trois voire quatre n'étaient pas ou peu francophones... Il y a pas mal de littérature très diverse et variée sur ce sujet, issue de nombreux pays différents, mais pas tellement en France, et rien ou presque qui concernerait spécifiquement les sages-femmes face à cette problématique. Je pense qu'il y a quelque chose à creuser donc, d'où l'idée d'orienter mon mémoire là-dessus.

• Aux dernières nouvelles que j'ai, les tortues vont bien, toujours au Mans (j'ai pu les voir tout le mois de Décembre du coup !) et Zekrom le chat, toujours avec moi à Angers, va bien aussi (et il a bien profité aussi du mois de Décembre avec ses cousins chats et chiens).

• J'ai peut-être pour projet également de rééditer un troisième livre... J'ai commencé. J'avancerai lentement. C'est un genre tout à fait différent de ceux que j'ai déjà réédités, mais je l'apprécie beaucoup, pour le consulter souvent, même s'il n'a pas reçu un grand accueil en son temps. J'ai juste envie de me faire plaisir en le ressuscitant, comme je l'ai fait pour les deux premiers. J'en ai parlé plus tôt dans cet article, mais si ces livres vous intéressent, vous pouvez les obtenir sur ma page lulu.

Programme des prochaines semaines


Entre mon stage en Suites de couches et aujourd'hui, s'est écoulée une brève semaine de cours. Je repars demain en stage, en Salles de naissance. Je n'ai pas fait d'accouchement ou de suivi de travail depuis... juin dernier. C'est pas faute d'avoir passé du temps dans ce service ces deux années précédentes, mais en Quatrième année, ce n'est plus la priorité. J'espère grandement ne pas avoir perdu en efficacité... Je révise, mais rien ne vaut la mémoire pratique... J'espère que ça va bien se passer !

Je partirai ensuite en stage pour trois semaines dans un cabinet de sage-femme libérale, dans la banlieue du Mans. Un nouveau terrain de stage, de nouvelles choses à découvrir... J'ai hâte, et de la même façon, j'espère que tout se passera au mieux.

Je dois également avoir une semaine de vacances quelque part dans cette période. On verra ce que j'en ferai !

Pour la suite, nous verrons ! Mais en tout cas, ce sont sept semaines bien occupées qui s'annoncent.

Conclusion


Voilà pour cet article, que je devais publier depuis bien longtemps ! J'espère que je ne vous ai pas trop manqué depuis la dernière fois. Un peu, peut-être ? Bon, je tâcherai de refaire un article dans pas trop longtemps cette fois, sinon je risque de ne plus vous voir souvent par ici !

L'année 2018 est lancée depuis maintenant plus d'un mois et j'espère qu'elle sera aussi agréable que 2017 a pu l'être, avec encore plus de bons moments et de projets. C'est le moins que je vous souhaite aussi !

Merci pour votre lecture ; si vous avez des questions ou des commentaires, le formulaire ci-dessous est fait pour cela alors ne vous privez pas !

À la prochaine !

Mots clés : #M1, #stage, #cours, #grossesse, #naissance, #Le Mans, #suites de couches, #bébé, #gynécologie, #contraception, #IVG, #Le Monde, #livre

Autres articles dans la même catégorie :
M1 : plein de stages très intéressants (04/02/2018)
M1 : nouvelles de ce début d'année (12/11/2017)
Mémoires authentiques d'une sage-femme (07/09/2017)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « epsijo » à l'envers :