Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

M1 : dernier stage réalisé, année terminée !

200 0

[Blog] publié le 24/07/2018 à 03h16

Ça y est, l'heure des vacances a enfin sonné ! Rangez les cartables, et surtout les blouses d'hôpital ; un dernier article sur le blog et je pars au soleil ! Loin des bébés de la Néonatalogie, dans la pénombre et le bruit des alarmes de scope...

Bonjour à tous,

Il est actuellement 2h du matin, au beau milieu de la nuit, et je me trouve présentement dans l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Je pars en vacances ! Je me suis offert une semaine à Rome, histoire de décompresser de cette Quatrième année des études de sages-femmes qui vient de s'achever. Je vous raconterai donc mes aventures là-bas, sur Twitter et Instagram au fil des jours, et ici sur ce blog, plus probablement à mon retour.

Mon avion ne partira qu'au matin, et il est difficile de trouver le sommeil dans ce grand couloir bruyant, pas tant à cause des gens, bien au contraire, mais à cause des lessiveuses pour sol dont les moteurs résonnent dans un ronronnement plus que désagréable. J'ai par ailleurs oublié de prendre des boules Quiès et je le regrette fortement. Du coup, pour passer le temps, et en espérant que cela m'aidera à trouver un brin de sommeil ensuite, je vous écris ce court billet qui concluera cette série d'articles dédiés à la Quatrième année.

Bonne lecture !

Trois semaines de stage en Néonatalogie


J'ai terminé ma Quatrième année par trois semaines de stage en Néonatalogie ; un service où ce ne sont pas des sages-femmes qui exercent, mais des infirmières et infirmières puéricultrices. C'est l'occasion pour nous de nous familiariser un peu avec le matériel de réanimation (les différentes méthodes pour ventiler un bébé notamment, les incubateurs) et les soins spécifiques que l'on peut être amené à faire à un nouveau-né. Ça permet surtout de voir des nouveau-nés qui ne vont pas bien, qui sont dans un état précaire ou instable, voire déjà, en fin de vie. L'ambiance n'est pas toujours réjouissante.

Je ne donnerai aucun détail des situations que j'ai rencontrées. Je dirais simplement que toutes les nuits n'ont pas été faciles et la première, je dois même avouer m'être senti mal à l'aise face à des enfants grands prématurés ou atteints de pathologie. C'est difficile aussi de se mettre à la place des parents, dont l'enfant est hospitalisé depuis sa naissance certes, mais depuis un mois, deux mois, le temps que ça aille mieux, ou tout simplement le temps qu'un nouveau-né presqu'encore fœtus finalement, soit capable de respirer de manière autonome… ça m'a fait bizarre de me projeter dans cette idée-là. Cela permet en tout cas de prendre conscience que la prématurité, ce n'est pas anodin, et que s'il est facile de dire qu'aujourd'hui, on peut faire vivre des enfants nés avant 34, 32, 30 (jusqu'à 25 même) semaines d'aménorrhées, la réalité elle, n'est pas si simple, et ne résume pas simplement à des on peut le faire. La question est-ce qu'on doit le faire semble pouvoir se poser aussi parfois.

Du point de vue réflexion éthique, ce stage a été très intéressant. Techniquement aussi ; j'ai pu réaliser de nombreux soins, en quasi autonomie sur la fin du stage d'ailleurs. Mon dernier passage dans ce service remontait à l'automne de ma première Troisième année, soit il y a presque trois ans : je n'en ai gardé que peu de souvenirs aujourd'hui, mais je n'étais certainement pas aussi à l'aise pour préparer des injections ou réaliser des soins. Et j'étais sans doute bien plus stressé. Mais je sens aujourd'hui l'apport de ces dernières années et des nombreuses semaines de stage réalisées depuis et je me rends compte du chemin parcouru. Un chemin qui devrait se terminer d'ici un an, avant que je n'en emprunte un autre.

Pour conclure, je dirais que j'ai apprécié ce stage, bien que le rythme ait été un peu particulier : pendant trois semaines, j'ai vécu de nuit, enchaînant trois nuits de garde et quelques nuits de repos. Je ne me suis pas amusé à inverser systématiquement mon rythme jour/nuit, j'ai préféré garder un rythme opposé tout au long de ces trois semaines : ce fut une drôle d'expérience, mais elle s'est finalement bien déroulée, je n'ai pas ressenti de fatigue particulière. J'ai eu tendance à beaucoup moins manger par contre, en début et en cours de nuit, voire à sauter des repas, mais je me rattrapais parfois au matin, lors du dîner. Cette nuit, maintenant que j'ai repris un rythme diurne, c'est beaucoup moins simple de tenir éveillé ! Seuls l'inconfort des sièges et le bruit incessant de l'aéroport rendent la chose possible. Je vais être K.O tout à l'heure…

Bref bilan de cette Quatrième année


En terme de vécu, cette Quatrième année a été bien différente des précédentes. Je n'ai pas tant le sentiment d'avoir appris plus de choses d'un point de vue théorique -bien qu'on ait bouffé un paquet de cours, et ils étaient souvent très intéressants- mais j'ai clairement celui d'avoir découvert beaucoup de choses en stage, notamment sur les différentes manières d'exercer le métier de sage-femme. Je pense avoir appris des choses sur moi-même aussi, à travers le regard qu'ont porté sur moi les soignants que j'ai rencontrés. Un regard souvent positif. Ça me conforte dans l'image que je renvoie à présent.

J'ai bien aimé cette année. J'ai eu un bon enchaînement de mes stages, l'année est passée toute seule.

Officiellement, nous ne saurons qu'à la fin du mois d'Août si l'on passe en Cinquième année. J'espère évidemment que ce sera le cas, je ne voudrais pas me porter la guigne, mais une mauvaise surprise n'est malheureusement pas à exclure ; on ne sait jamais… Je vous confirmerai cela bien assez tôt !

Mais d'ici là, je débranche pendant une semaine, je m'exile en Italie. Ça va me faire du bien !

Conclusion


Écrire ce billet m'aura occupé une petite heure. J'ai la tête comme un ballon de foot. En plus du bruit, il fait chaud dans cet aéroport ! Je vais malgré tout essayer de dormir un peu. Je ne sais pas d'ici quand j'aurais l'occasion de dormir à nouveau demain, et il faut que je sois un minimum éveillé pour 1. trouver l'endroit où je suis censé dormir, 2. parler italien -bon, ça, ça devrait aller.

Ah et c'est un événement, car c'est la première fois que je prends l'avion, donc quand même, autant être en forme.

Alors je vous souhaite à tous qui me lisez, une bonne nuit ou une bonne journée ; je vous dis au mois d'Août !

Arrivederci !

Mots clés : #M1, #stage, #néonatalogie, #bébés

Autres articles dans la même catégorie :
M1 : dernier stage réalisé, année terminée ! (24/07/2018)
Update : responsive-design (06/02/2017)
Passage au blog 4.0 ! (23/12/2015)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « epluho » à l'envers :