Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Première semaine en PACES

829 4

[PACES] publié le 09/09/2012 à 18h02
"Puisque Hippocrate le dit, il le faut faire." - Molière (Le Malade Imaginaire)

Nouvelle catégorie de billet sur le blog, afin que je puisse vous parler plus spécifiquement de mon année en PACES. Une semaine de cours, déjà pas mal de choses à raconter.

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Bonjour à tous,

Comme je risque de parler très peu de Cellul'z au cours des mois à venir et que je souhaite tout de même maintenir le devblog à un niveau minimum d'activité, j'ai décidé de créer une nouvelle catégorie d'articles pour pouvoir vous parler de mes études en détails. La Première Année Commune des Études de Santé, c'est bien plus chargé -mais espérons passionnant- que la Terminale, ça vaut la peine d'être traité. Et comme ça reste de la science, j'imagine que ceux qui ont suivi le projet Cellul'z pour la bio ne seront pas dépaysés ;) !

Le choix de cette filière


J'ai toujours voulu expliquer pourquoi j'ai choisi de suivre ce genre d'études plutôt que d'autres en informatique par exemple, mais je n'ai pas trouvé le temps ou la place dans mes précédents billets.

Si j'ai choisi ce genre d'études, ce n'est pas par vocation. Enfin pas vocation dans le sens où j'ai toujours voulu être médecin, depuis que je suis môme. Ça m'a pris en milieu de Terminale, donc presque à la dernière minute : il fallait que je m'assure des inscriptions sur Admission Post-Bac. Alors dans ce cas, pourquoi médecine ?

La réponse évidente, c'est parce que je baigne dans Cellul'z depuis presque deux ans maintenant et que quitte à choisir une filière alternative -autre que l'informatique-, autant que ce soit une dans laquelle je me sente à l'aise. Dessiner des organes, voir défiler des ARN toute la journée.. même si ce n'est que "pour le fun", ça implique des recherches derrière et ça me plaît : pourquoi ne pas poursuivre ?
L'autre réponse que j'apporte, c'est parce que j'ai peur de m'ennuyer très vite dans d'autres filières : je ne suis pas sûr de supporter d'aligner des lignes de code pendant 40 ans et peut-être que dans 20, j'aurais eu envie de faire complètement autre chose. Là encore, je disais ça pour rire mais l'objectif aurait été de devenir ingénieur, faire des sous pendant 20 ans et d'ouvrir une pizzeria. C'était une mauvaise indication ; on est de plus en plus obligé de faire avec le métier qu'on a/va avoir et il est plus facile de s'y tenir si on est certain que le métier va nous plaire jusqu'à la retraite. Avec médecine, c'est moins simple que de dire au revoir à son patron ; il y a une dimension de responsabilités plus importante. Les études durent plus longtemps également et les possibilités d'évolution derrière le diplôme sont immenses : travailler à l'hôpital, à son compte, en entreprise ou dans l'armée, faire de la recherche, .. aller dans l'espace ! Comment serait-il envisageable de pouvoir s'ennuyer ?
Enfin, il ne faut pas se leurrer : les études sont longues et difficiles mais c'est l'Eldorado de l'emploi : il y a déjà pénurie de médecins, la moyenne d'âge dans le métier est de 52 ans ce qui veut dire que dans 20 ans, il y aura toujours autant de postes à pourvoir si ce n'est plus. Je doute que dans ces conditions il y est beaucoup de chômage dans le domaine : il faut savoir que de nombreuses mairies en France font des appels d'offre pour attirer généralistes et spécialistes dans leurs territoires. Avec la tournure du monde actuel -rappelons les 3 millions de chômeurs officiels en France-, je pense que ce paramètre n'est pas négligeable. Puis dans le même état d'esprit, si je veux toujours devenir pizzaiolo, il sera bien plus simple d'y parvenir avec un salaire de médecin qu'avec n'importe quel autre revenu... C'est très moche de dire ça, mais il faut y penser !

Toutes ces raisons ont pris de l'importance dans mon esprit au cours de ma Terminale et c'est suite à plusieurs semaines de réflexion que j'ai basculé de ce côté : les écoles d'informatique ou d'ingénieurs, ce n'était plus l'objectif.

Semaine 0, aux portes de l'Enfer


Je ne vous apprendrais rien si je me contentais de vous dire que la PACES, c'est difficile. C'est clair que je vais -qu'on va tous- en chier cette année. Ou l'année prochaine si je retape. Il suffisait d'assister à la semaine de pré-rentrée pour s'en rendre compte. Mais on va quand même détailler ça ensemble.

L'association des étudiants de médecine et de pharma des années supérieures a organisé une semaine de pré-rentrée pour nous mettre dans le bain, nous permettre de nous habituer aux cours en amphithéâtre, etc. Pendant 4 demi-journées de cours, on a pu aborder les grandes lignes de ce que nous nous apprêtons à étudier au premier semestre. Une petite idée ? Pour ces 4 demi-journées, 90 pages de cours1. Non, c'est pas franchement rien.

Au programme : chimie générale et analytique, chimie organique, biologie moléculaire, biochimie ; physiologie, biophysique sensorielle, biophysique des solutions, biophysique des radiations ; sciences humaines, histoire de la médecine, étymologie. Ça fait peur, hein ? Mais avec la présentation des étudiants qui nous a été faite et les premières initiations, ces matières deviennent vite abordables.. et j'ai même appris de nombreuses choses en une semaine ! Je ne vous fais pas le détail de ça, j'en aurais pour longtemps à résumer 90 pages polycopiées -même si j'adorerais2 !

C'est le week-eeee.. ah non !


Le stage de pré-rentrée comprenait également une épreuve en fin de semaine : des Questions à Choix Multiples comme on va en avoir toute l'année, et surtout aux concours semestriels. 85 QCM exactement, sur nos 90 pages de cours.

Les QCM, mais quelle connerie ! Les points ne peuvent pas tomber dans le négatif mais il est plus probable de ne pas en gagner que d'en choper. Il suffit de mal lire la question3, d'oublier de cocher une réponse correcte4 ou de ne pas repérer une minuscule erreur dans une proposition qui la rend fausse -et la cocher quand même5. Ah et également la maladresse facile de décaler sa fiche réponse avec la numérotation des questions et tout devient faux. On pourrait résumer les QCM par « un seul trait vous manque et tout est recalé ».

Bref, j'ai passé cette épreuve (blanche, sans aucune influence sur le reste de l'année) samedi matin sans grandes hésitations sur le moment. Mais en lisant la correction, je me suis vite aperçu que ma jauge de points, à défaut de se vider, n'allait pas se remplir rapidement. Ce n'est rien puisque ce n'était qu'un exercice et j'aurai de nombreuses autres occasions de me perfectionner sur ces aspects sadiques de l'épreuve. J'imagine aussi que je ne peux pas être le seul boulet à m'être planté autant.. peut-être qu'il y a pire aussi smiley ! On verra le résultat brut et je ferai aussi le point sur mes erreurs "véritables" (confusion, fautes, etc.) pour voir où j'en suis, si mes révisions quotidiennes ont été utiles malgré tout -la réponse reste oui, bien évidemment.

Quelques chiffres de la PACES d'Angers


J'ai noté un chiffre intéressant concernant cette année : nous sommes 1125 étudiants (37% de garçons pour 64% de filles). Ouais, pour le concours va falloir se battre, c'est là la difficulté de l'épreuve : en se basant sur les chiffres de l'année dernière, 930 personnes vont se présenter au concours de médecine pour 170 places. Avec les changements de filières -je reviendrai sur le fonctionnement du concours-, la dernière personne a avoir obtenu une place était classée 193ème. Il y a 70 places en pharma, une quinzaine en odontologie et une vingtaine en kinésithérapie. Pas de quoi placer tout le monde, c'est certain. Je crois qu'au total, ça tourne autour de 290-300 places toutes filières confondues.

Conclusion


Lundi 10, j'attaque les cours réels, avec les vrais professeurs et les vrais polycopiés (on en a eu un paquet énorme, je ne vous en parle même pas). On verra comment ça se présente mais j'ai déjà une idée du travail qu'il va falloir fournir. Déjà, passer moins de temps à écrire de si longs pavés -mais depuis le temps, ça fait du bien smiley ! Mais quelle que soit ma méthode de travail, je me réserve le droit de raconter régulièrement mon année ; ça servira à d'éventuels futurs P1 et ça me permet d'évacuer un peu de stress, ça me défoule un peu. Clairement, c'est nécessaire.

Merci de votre lecture, n'hésitez pas -comme toujours- à poser vos questions et à laisser vos réactions en commentaire de ce billet, je les lis et y réponds dès que possible !

À la prochaine smiley !

1. Mais vraiment bien foutu ce dossier : il fait un peu peur au tout début mais la réalisation était excellente.
2. La règle de Klechkowsky, les énantiomères, les enzymes, les protéines, les nucléotides, les ARN, la compaction de l'ADN, la réplication de l'ADN, la vision et l'audition, l'hématocrite, les compartiments liquidiens, la radioactivité, la théorie des humeurs, le schéma bernardien, la socialisation, l'habitus, la stigmatisation... Pour faire au plus court !
3. Errare humanum est.
4. Oblivione Alzheimer est...
5. Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.

Mots clés : #études, #PACES, #université, #médecine

Autres articles dans la même catégorie :
Finalement, la maïeunnaise a pris (21/06/2014)
Terminé (18/06/2014)
Deuxième année de Première année achevée (24/05/2014)

Commentaires

elfabixx
09/09/12, 06h28

Ouch... bon courage bro !

roninfight
10/09/12, 11h07

Sans vouloir être défaitiste, beaucoup de monde redouble cette première année. Fais de ton mieux pour tenter de suivre et emmagasiner un maximum de choses cette année, pour ne pas prendre trop de retard vis à vis de ceux qui ont des facilités ou redoublent, et tente ta chance au concours. Si ca ne marche pas cette année, en bossant d'autant plus l'année suivante, tu devrais y arriver.

J'espère juste que tu n'auras pas trop de redoublant cherchant à pourrir les cours pour garder une longueur d'avance sur les nouveaux, comme c'est souvent le cas à Paris.

Et bon courage, tu vas galérer mais c'est normal ;)

Flavio46
10/09/12, 08h21

Je ne suis pas fou, je me laisse bien deux ans pour y arriver. Si je ne passe pas la première fois, c'est pour mieux y arriver la seconde : pour peu que le travail ne soit pas relâché, l'année doit être plus facile. Puis si ça ne passe pas la seconde fois.. j'en reparlerai plus tard ;) ! Avec les réorientations possibles, j'ai déjà des solutions "de secours".

Côté chiffres, j'aurais pu préciser qu'on est 700 primants pour 400 carrés environ et sur le concours de médecine, 40% de ceux qui passent sont des primants (environ 70 sur 170 donc). Ce n'est donc pas impossible -contrairement aux légendes qu'on entend parfois !
Côté ambiance, y a pas l'air d'y avoir de soucis, les cours sont calmes pour l'instant. Et je n'ai pas eu de mauvais échos à ce niveau là. C'est gentil, la chanson pour accueillir le prof en début de cours et quelques sommations pour lui dire de se dépêcher smiley ! Classique !

Doc Junior
20/09/15, 01h14

Hello ! Je commence à lire ton blog qui me semble pas mal du tout à première vue smiley.
Du coup je zappe un peu la partie informatique (c'est pas trop mon truc le codagesmiley )pour atterrir par ici et je sens que ça va être très intéressant. Mais avec le suspense en moins vu qu'apparemment, tu as réussis cette P1 !

Pseudo :
Recopier « iopset » à l'envers :