Accueil
Bio
Articles
Projets
Contact

Article

Concours blanc du second semestre : résultats

494 0

[PACES] publié le 28/04/2013 à 18h35
"On ferait souvent un bon livre de ce qu'on n'a pas dit." - Rivarol

J'ai eu les résultats du concours blanc il y a maintenant six jours : pas de mauvaises nouvelles, j'ai juste consacré mon temps à mes révisions. Mais aujourd'hui, récap !

Avertissement : Cet article a été publié il y a déjà un certain moment.
Il se peut que son contenu ne reflète plus exactement ma pensée actuelle.

Salut tout le monde,

Vous profitez bien de vos vacances ? Perso, je consacre les miennes aux révisions.. ce qui ne me change pas vraiment de ce que je fais d'habitude désormais !
Comme prévu, voici un billet pour vous tenir informé de mes résultats du concours blanc et faire un peu le point sur mes avancées.

Concours blanc : deux jours fatigants mais amusants


Y a pas à dire, le concours blanc est quand même crevant : ça demande plus d'énergie que d'aller simplement en cours, tout est concentré sur deux jours, on craint les problèmes d'organisation, etc. Mais tout s'est bien passé. C'est même plutôt sympa au final, ça permet de bien marquer la fin des cours (du moins pour un moment) et de relativiser la réalité du véritable concours : en faisant le concours blanc en rigolant, on finit par faire le vrai concours sans pression -peut-être pas non plus avec le sourire mais certainement pas triste smiley !!
Fatigant néanmoins car, contrairement au premier semestre, nous avons tous plus de matières à passer (certains plus que d'autres d'ailleurs ; en ne présentant que l'option médecine je m'en sors bien !) et pour ce second semestre, l'épreuve finale sera étalée sur trois jours. Pour gagner du temps, le concours blanc s'est déroulé sur deux jours, ça a fait des après-midi un peu lourdes. Je pense qu'on appréciera vraiment de ne passer que deux matières par jour au mois de Mai pour pouvoir consacrer le reste à de dernières révisions d'urgence -sait-on jamais..- ou à du repos.

Concours blanc : quelques petits bémols tout de même...


J'ai hésité avant d'écrire cette partie, mais après réflexion, je juge bon de la rédiger quand même, c'est l'occasion de vous montrer quelles peuvent être les difficultés avec des QCMs. On nous a habitué, au fil des séances de tutorat et de colles, à repérer les pièges dans les QCMs : chaque mot peut avoir son importance -et parfois même chaque lettre !-, chaque unité, chaque précision.. tout, tout, tout, absolument tout peut faire basculer un item en apparence correct en un item considéré comme faux. Mais le concours blanc étant rédigé par des étudiants de deuxième année, la rigueur dans la rédaction des items n'est pas toujours de mise...
Je remercie ici mon camarade d'amphi qui a vraiment eu l'œil sur ces points de l'épreuve smiley, bravo à lui !

Commençons ici avec un QCM d'anatomie :

5. Concernant le système respiratoire, quelle(s) est (sont) la (les) réponse (s) exacte(s) ?
A. Les fausses nasales permettent de réchauffer, humidifier et filtrer l'air inspiré.
Citation : Concours blanc


Ça va, ça vous semble correct ? Bravo, oui ça l'est.. sauf que les "fausses nasales", ça n'existe pas smiley ! Les fosses nasales, en revanche, oui ! Item vrai, item faux ? Le QCM étant rédigé par un étudiant, on imagine assez facilement que c'est une faute d'orthographe involontaire, mais si le QCM avait été rédigé par le prof, que faire ? Là est toute la subtilité, il nous est déjà arrivé d'avoir à éviter ce genre de piège... Dans la correction du concours blanc, cet item est considéré comme vrai, bien qu'en toute rigueur, il aurait dû être faux -sans mauvais jeu de mots...

Deuxième exemple en UE6, initiation à la connaissance du médicament

53. Parmi les propositions suivantes, indiquer celle(s) qui est (sont) exacte(s) : l'ordre de grandeur des ventes de médicaments prises en charge par l'Assurance Maladie est de :
A. 2.500.000 €
B. 25.000.000 €
C. 2.500.000.000 €
D. 25.000.000.000 €
E. Aucune des réponses ci-dessus n'est exacte.
Citation : Concours blanc


Honnêtement, question facile, d'autant que le reste de l'épreuve orientait très vite l'étudiant sur la réponse D, 25 milliards d'euros... 25 milliards d'euros oui, mais par an ! Et comme dit si bien mon camarade d'amphi, pas par patates -ni en mètre cube, ni en mole par litre ou que sais-je encore-, mais ce n'est pas précisé ! Ça peut vous sembler totalement idiot comme ça, mais ça ne l'est pas : en biophysique ou en biostats, l'absence d'unités au bout d'un item, même si la valeur est correcte, rend l'item faux -et on ne cesse de nous le répéter ! Alors ici, bon : on pouvait ne pas être idiot, se douter que la réponse attendue était la D et rien que la D, sauf que la réponse E offre la possibilité d'esquiver un piège éventuel... Et donc hésitation. Couillon, non ?

Voilà voilà : c'est ce genre de petits détails qui, à partir du moment où vous les remarquez, peuvent vous faire perdre un point sur une épreuve, mais aussi un peu de votre temps en réflexion complètement superficielle, votre concentration et qui, à force, finit par vous rendre complètement paranoïaque : à chaque item, la peur de se retrouver face à ce genre d'erreurs : erreur involontaire ou piège ? Ce n'est pas forcément évident de juger.
Bon bien sûr, ne maximisons pas les choses ; comme je l'ai dit les QCMs sont rédigés par des étudiants comme nous, l'erreur est humaine, blablabla... puis les profs sont tenus de faire de moins en moins de pièges de ce genre. Il ne faut pas non plus chercher systématiquement la petite bête, bien qu'il soit nécessaire de garder les yeux ouverts.

Concours blanc : résultats !


Enfin ;) !
On a eu les résultats deux jours après l'épreuve : sur ce plan là, comme au premier semestre, chapeau. Pas besoin d'attendre, on sait très vite ce qu'on a fait et ça permet d'aborder les révisions de manière constructive.

Bon et bien, franchement, je suis plutôt satisfait smiley ! Tout le monde n'a pas participé, les classements ne sont pas basés sur nos résultats du premier semestre, mais en se basant uniquement sur le nombre d'inscrits au concours blanc, je suis 349ème sur 839 de manière générale et 321ème en ne comptant que ceux ayant passé l'épreuve médecine (sur combien, désolé je ne sais pas).
Le classement n'a ici que peu de valeur pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, néanmoins ça montre que je ne suis pas sur un niveau inférieur que les autres étudiants : c'est encourageant, c'est motivant, c'est super, etc. Puis je rappelle aussi que j'ai passé les épreuves sans réelles révisions de fond préliminaires, a contrario de ce que ce sera au mois de Mai.

Révisions


Voilà pour le concours blanc. J'ai enchaîné, après un dimanche de repos, avec les révisions en vue de l'examen final. Ça avance plutôt bien et surtout, sans stress. Je passe mes journées à lire et à relire les mêmes cours, en essayant de trouver ça le moins lassant possible. Des connexions entre les cours se font, j'ai de moins en moins de doutes sur certaines notions et je retiens de plus en plus de détails ; autant de détails qui tomberont potentiellement en item de QCM...
Pour ceux que ça intéresse, je ne travaille pas moins de 8h par jour en semaine, même quota qu'en début d'année. Mais je tiens plus facilement sur la durée si je souhaite faire des heures supplémentaires, ne serait-ce que parce qu'il fait jour de plus en plus longtemps à ma fenêtre.
Encore une semaine de bachotage, puis retour en cours -et oui, on n'a pas fini...

Conclusion


Fin du billet, ça veut dire que je dois me remettre au travail smiley ! Difficile de conclure autrement en ce moment !

Merci de votre lecture ; si vous avez des questions sur la PACES, n'hésitez pas (même si je retrouve toujours les mêmes en commentaires, j'ai l'espoir d'être lu par un public tout de même diversifié smiley !).
On se revoit mercredi, pour le bilan du mois d'Avril. D'ici là, bonnes vacances à vous, ou bonne rentrée si vous reprenez les cours ou le travail. Ciao !

Autres articles dans la même catégorie :
Finalement, la maïeunnaise a pris (21/06/2014)
Terminé (18/06/2014)
Deuxième année de Première année achevée (24/05/2014)

Commentaires

Pseudo :
Recopier « avroud » à l'envers :